02/218.09.02
Sélectionner une page

SCHAERBEEK: Bilan mi-mandat communal Carte d’identité de la commune

Carte d’identité de la commune

Schaerbeek (copie)Majorité : LB, Ecolo-Groen, CdH Opposition : PS-MR-PTB

Nombre d’habitants : 131 440 habitants Superficie : 8,14 km2

Neuf élus Ecolo-Groen :

– Deux échevins : Adelheid Byttebier et Vincent Vanhalewyn

– Une présidente du CPAS : Dominique Decoux

– Cinq conseillers communaux : Isabelle Durant, Thomas Eraly, Bram Gilles, Asma Mettoui et Barbara Trachte.

– Un conseiller CPAS : Ismaël Ben Moha

Pour nous contacter, c’est ici!

 

Novembre 2015 : Bilan mi-mandat

  • Le travail de la majorité en quelques mots…
  • Le travail d’Ecolo-Groen au sein de la majorité etterbeekoise
  • L’avenir

Le travail de la majorité en quelques mots…

Depuis 20 ans, Ecolo-Groen est l’un des moteurs du changement en profondeur de Schaerbeek. La collaboration entre les partis de la majorité a permis d’innover et d’entreprendre des chantiers ambitieux. Du coup, Schaerbeek s’est renouvelée, s’est redressée, s’est réformée. Grâce à ce travail d’une majorité soudée, la commune a aujourd’hui un nouveau visage.

Cette transformation est le résultat de politiques ambitieuses de long terme et des outils de planification durable tels que le Plan Communal de Développement Durable ou le Plan Climat mis en place par Ecolo et ses partenaires.

Trois piliers essentiels de ce changement en profondeur :

La bonne gestion et la bonne gouvernance

Le souci constant d’améliorer la qualité de vie des Schaerbeekois

L’écoute et la participation des habitants et des comités de quartiers.

Trois dossiers en particulier sont le moteur des changements connus par la commune :

1. Des plans ambitieux d’investissements dans les équipements collectifs avec le Plan Ecoles, le Plan Crèches et le Plan Espaces publics

2. Un plan financier de retour à l’équilibre réalisé grâce à

Une diminution des dépenses obtenues avec des réformes structurelles et non des coupes dans les politiques publiques (diminution de la facture énergie, transfert des logements communaux vers le SISP, diminution du parc automobile communal,…)

Un tax shift communal avec des augmentations de recettes via une stratégie fiscale globale (diminution de l’IPP et l’augmentation du PRI, augmentation de la taxation automobile avec la carte de stationnement,…).

3. Un travail transversal sur le vivre-ensemble qui mobilise tous les services communaux et un milieu associatif riche, professionnel et reconnu.

Le travail d’Ecolo-Groen au sein de la majorité schaerbeekoise

Cette collaboration réussie entre les familles politiques de la majorité, cette volonté commune de changer le visage de Schaerbeek s’illustrent par l’unanimité obtenue par nos élus au Conseil communal sur de nombreux dossiers emblématiques.

1. Le Plan Climat (Compétence Développement durable)

Ce plan ambitieux permet à la commune des économies d’énergie importantes. Qui dit moins de dépenses dit plus de recettes. De l’argent directement disponible pour d’autres politiques au service des habitants de la commune. Il permet enfin à Schaerbeek de lutter, à son niveau, contre le dérèglement climatique. C’est un plan transversal qui impacte toute l’administration avec de nombreux projets (le défi Energie dans les écoles, la pose de panneaux photovoltaïques sur les toitures des bâtiments communaux, une réorganisation complète du charroi avec une diminution du nombre de véhicules et de carburant utilisés, la comptabilité analytique des bâtiments communaux,…)

2. Le Plan Ecole (Compétences des Bâtiments et des Travaux publics et de l’Enseignement néerlandophone)

Schaerbeek a décidé d’apporter une réponse concrète au boom démographique à Bruxelles. La création de près de 3.400 nouvelles places dans les écoles schaerbeekoises est planifiée d’ici 2020. Soit une augmentation de 50% de la capacité d’accueil du réseau communal. Le Plan Ecole prévoit la création de nouveaux bâtiments et la rénovation des bâtiments existants pour en faire des bâtiments exemplaires. Le Plan Ecole c’est aussi la création de deux nouvelles écoles néerlandophones sur Schaerbeek.L’école néérlandophone De Kriek, déjà ouverte, a misé à 100 % sur la participation et a démarré en 2014 un projet d’école ouverte (Brede School) sur son quartier.

3. L’organisation de la Cohésion sociale (Compétences de la Cohésion sociale)

De nombreuses associations sont actives sur Schaerbeek. Il s’agissait de répartir de manière équitable et transparente entre elles les moyens financiers disponibles pour soutenir leur action. La répartition quinquennale de l’enveloppe Cohésion sociale s’est faite selon des critères clairs et objectifs. C’est une co-construction associant l’autorité communale et le tissu associatif. De nouveaux projets ont pu voir le jour grâce à ce soutien tout en maintenant les projets existants.

Mais l’action d’Ecolo-Groen dans la majorité schaerbeekoise est plus vaste que ces trois dossiers obtenus à l’unanimité. D’autres projets importants ont pu voir le jour sous l’impulsion des élus écologistes :

1. La création de VIA (premier Bureau d’Accueil des Primo-Arrivants à Bruxelles) (Vincent Vanhalewyn en tant qu’échevin de l’intégration sociale)

Schaerbeek, en collaboration avec Molenbeek, organisera le premier Bureau d’Accueil des Primo-Arrivants sur Bruxelles. La candidature entrée auprès de la COCOF (et sélectionnée avec celle de Bruxelles-Ville) était originale sur trois points :

Une collaboration étroite entre deux communes

Une collaboration étroite avec le milieu associatif

Un dossier solide basé sur l’ouverture de deux implantations

2. Les ateliers citoyens (Dominique Decoux en tant que présidente du CPAS)

Ce projet, initié par le CPAS de Schaerbeek, offre aux personnes arrivées en Belgique récemment et émergeant depuis peu au CPAS un programme d’Ateliers Citoyens. Animés par des acteurs de l’éducation permanente et des travailleurs du CPAS, ces ateliers de 80h visent à donner des clés de compréhension de la vie en Belgique et du fonctionnement du CPAS. Ils permettent de renforcer les compétences qui soutiendront la participation sociale et la prise de conscience citoyenne. Lancés en 2008, plus de trois cents personnes originaires de plus de vingt pays différents y ont participé. Plus de 75% des personnes ont suivi une formation ou ont été embauchées en article 60 après les ateliers citoyens.

3. La Maison de Repos « La Cerisaie » (Dominique Decoux en tant que présidente du CPAS)

« La Cerisaie » du CPAS de Schaerbeek est un bâtiment de 8500 m² de 2012 construit en basse énergie. Il a obtenu le label Bâtiment exemplaire.

La production de chaleur et d’électricité est assurée notamment par une centrale de cogénération avec moteur à l’huile de colza. La maison de repos dispose de panneaux solaires et récupère l’eau pluviale pour les toilettes. 80 % des besoins en chauffage et 15 % des besoins en électricité sont couverts par ces sources d’énergie renouvelables. 35 % de la consommation d’eau chaude sanitaire est assurée par des panneaux solaires.

4. Le gender mainstreaming et le gender budgeting (Adelheid Byttebier en tant qu’échevine de l’égalité des chances)

Le gender mainstreaming est une stratégie qui renforce l’égalité des femmes et des hommes dans la société et intègre la dimension de genre dans les politiques publiques. Par deux fois, quatre services communaux ont été accompagnés par une consultante externe pour accentuer les bonnes pratiques dans leur travail quotidien et pour rédiger un plan d’actions pour ce qui peut être amélioré. Non seulement en ce qui concerne la composition Hommes/Femmes des équipes, mais également dans l’output de leur travail vers les citoyens. L’étape suivante est le gender budgeting dès 2016.

5. Le Développement durable (Vincent Vanhalewyn en tant qu’échevin du développement durable)

Schaerbeek multiplie les initiatives pour promouvoir le Développement durable. Un projet nouveau par an est développé pour faire de Schaerbeek une commune plus verte et plus agréable à vivre. Le dernier exemple en date est l’installation de ruches sur la commune (projet Happy cultivons).

L’avenir

Pas question de relâcher l’effort ! Si Schaerbeek a pu autant changer ces 20 dernières années, c’est grâce à une attention soutenue de la majorité à la résolution des problèmes. Avec Ecolo-Groen dans la majorité, ce travail continuera sans relâche :

1. VIA (Vincent Vanhalewyn en tant qu’échevin de l’intégration sociale)

VIA va, maintenant qu’il est créé, devenir un BAPA (Bureau d’Accueil des Primo-Arrivants) qui offre un parcours d’accueil de qualité. Il vise l’émancipation de la personne dans le respect de son histoire et de son identité afin de faire de ce projet une réussite durable.

2. Les investissements espaces publics (Vincent Vanhalewyn en tant qu’échevin des travaux publics)

De nombreux investissements pour améliorer l’espace public et la qualité de vie des Schaerbeekois vont continuer à être planifiés dans les années à venir. Trois artères importantes de la commune vont par exemple être reconstruites complètement : l’avenue Louis Bertrand, l’avenue Huart Hamoir, « l’axe royal ».

3. Le photovoltaïque (Vincent Vanhalewyn en tant qu’échevin de l’énergie)

Des panneaux photovoltaïques vont, dans les semaines à venir, être installés sur les toitures des bâtiments communaux. L’objectif est d’utiliser ces nombreux mètres carrés de toitures pour diminuer la facture en énergie de la commune. Ce qui permettra une économie de moyens directement réinvestis dans des politiques pour les Schaerbeekois.

4. La construction de deux écoles communales néerlandophones (Adelheid Byttebier als schepen van Nederlandstalig Onderwijs)

La première école a ouvert en 2011 dans des classes modulaires Kriek, la procédure pour la construction d’un bâtiment scolaire permanent a été commencé. En 2017 ouvrira une deuxième école néérlandophone pour 250 élèves dans la zone densément peuplée autour de la rue du pavillon. Nous créons ainsi 450 places supplémentaires avec les notions de citoyenneté et de durabilité ancrées dans le projet pédagogique.

5. L’ouverture d’une nouvelle crèche (Dominique Decoux en tant que présidente du CPAS)

Cette crèche sera accessible aux parents en formation et à ceux qui traversent une crise familiale ou personnelle et qui ont besoin de pouvoir confier leurs enfants.

6. La création d’une plate-forme épicerie sociale (Dominique Decoux en tant que présidente du CPAS)
7. La transformation de notre seconde maison de repos (Albert De Latour) (Dominique Decoux en tant que présidente du CPAS)